Suite au commentaire de ma tante sur les glissades du parc Joseph Paré, j’ai  décidé de faire un épisode sur le parc des Hirondelles et le restaurant « Chez  Matante ».

Pour en connaitre davantage sur le parc des Hirondelles: https://montreal.ca/lieux/parc-des-hirondelles

Pour en connaître davantage sur le restaurant chez Matante: https://www.facebook.com/chezmatantepatatesfrites/

Transcription


 

[Intro Xich-Vê Hô]

Il y a deux jours je t’ai parlé quand

allant glisser j’ai une super belle surprise au parc Joseph paré ils

ont travaillé la côte de sorte à ce que ça soit comme une vraie but

de glissade en luge style Saint-Jean-de-Matha ou Avila et j’étais

vraiment content oublié l’épisode sur facebook ma tante m’a envoyé un

petit commentaire a dit j’imagine que c’est sans surprise mais nous

on allait quand j’étais jeune à la côte des hirondelles si ce n’est

pas la cause des hirondelles y a un parc Saint-Michel sauvé en sauver

puis Fleury grosso modo ces quelques rues à l’ouest de Saint-Michel

peut-être trois quatre rues en fait c’est une grosse Bute et pour

glisser c’est vraiment un endroit super c’est une grosse c’est quand

même assez assez important et quand c’est un gars ça descend pas mal

jusqu’à un certain moment il y avait des installations de remonter

j’ai jamais vu en fonction j’ai vu les photos j’ai vu les cordes je

sais pas ça déjà fonctionné ou si c’était déjà caduque quand moi

j’étais jeune mais tout ça pour dire que peut-être quelque chose que

ma tante ne sais pas et je te salue bonjour tante Thérèse c’est que

malgré que je reste à Montréal Nord et non un tic à cause des

hirondelles c’était mon endroit de prédilection pour aller glisser

pour la simple et bonne raison que moralement il y avait quand même

un peu de but du sable chez Kevin la côte Garon la rue Garand

peut-être au nord mais je suis jamais allé parce que c’était

difficilement accessible de chez moi à versus aller sur Fleury parce

que quand j’étais jeune l’autobus la 140 Fleury autobus qui fait la

rue Fleury avec le terminus en avant de chez moi donc je descends de

chez Moi j’embarque dans l’autobus puis on débarqué direct à la côte

des hirondelles j’ai passé beaucoup de temps et puis j’avais envie de

te parler de ça parce que quand même c’est quand même drôle que mon

père ma famille paternelle vivait en SIC sont passés à la côte des

hirondelles IKEA par le fait moi aussi malgré que j’étais comme un

village mets un arrondissement plus loin que ça quand même un petit

peu plus loin mange annonces-automobile.com

quasiment moitié c’est quand même un petit peu plus loin mais moi

aussi j’allais beaucoup à la cour des hirondelles je suis allé

souvent puis j’ai plein de bons souvenirs avec des amis et là j’avais

envie de te parler de l’espèce de tradition qu’on avait on allait

là-bas en autobus on embarque dans l’autobus ont débarqué là-bas on

glissait et après souvent on avait quelques dollars c’est des enfants

de moralement avec quelques dollars et on était un restaurant au coin

de la rue qui s’appelle chez ma tante est là si tu viens du nord de

la ville tu dois connaître chez ma tante chez ma tante c’est une

vraie institution ça commençait c’était une dame je me suis bien ce

n’est pas la neige qu’il y avait une calèche avec des chevaux puis

stationner sa calèche au coin de St-Michel du fleuriste qui faisait

des hot-dog et après je pensais devenue une roulotte dans un autobus.

après ils ont comme un petit Baptiste et c’est le genre de restaurant

mythik que tu rentres dedans vraiment comme il y a rien il y a des

hot-dogs des frites c’est poche si vraiment il y a rien là il y a pas

il y a pas de table il y avait juste des comptoirs je sais pas

comment c’est rendu mais je pense que ça a juste pas changé depuis le

temps ça fait quand même 15 ans pas aller là c’est comme une

institution ils vendent des hot-dog beaucoup trop cher les frites

beaucoup trop cher mais si tu étais installe juste chez ma tante

c’est comme une bonne salut moi je vais être honnête avec toi et si

je sais que mes parents vont peut-être vouloir me fusiller si tu as

pas un souvenir d’enfance qui est à ma tante c’est pas bon matin

quand je me souviens mon père partait de Laval le dimanche pour aller

manger chez ma tante belle province dans ton coin ne vas pas manger

des hot-dogs chez ma tante mais je comprends que quand vécu ces

espèces d’époque là il y avait comme un côté nostalgique c’est comme

le choix de Montréal Nord dans le sens que j’en aime beaucoup chez ma

tante surtout ceux qui ont vécu les générations avant pour ma part

j’ai toujours trouvé que c’était très cher pour manger des hot-dogs

debout c’est un peu les bonbons sont pas nécessairement comme débile

depuis que mon père est mort j’ai jamais pris mon véhicule pour aller

manger chez ma tante et à moi de passer par là je pense pas vrai je

vais faire ça non plus tôt pourquoi je te parle de chez ma tante

parce que c’est ça c’était comme un petit peu la tradition et à

l’époque je pense pas comme 2 $ il y avait une frite fais souvent des

petits gars pauvre de Montréal-Nord j’allais manger là il y a des

fonds quotidien ou des fois un peu d’argent après les glissades c’est

comme notre moments comme juste aller manger une frite chez ma tante

et une fois comme plusieurs d’autres fois j’étais avec un mes amis et

on avait juste pas d’argent donc si tu pouvais pas aller chez ma

tante des fois je pense qu’on prenne l’argent de l’autobus pour

manger chez ma tante parvenant à pied et c’était loin je peux te

jurer que avec un trois ski c’est Paul Fleury Saint-Michel jusqu’à

Sainte-Gertrude c’était une bonne marche donc on a pas d’argent on va

mode Hors sont pleins de génie puis comme des junkies à Montréal on

va faire à croire qu’on a perdu notre billet d’autobus on va demander

de l’argent jeune j’étais gêné j’étais inquiet aujourd’hui je pense

que je serai peut-être sûrement moins gêné mais arrête de me demander

à quelqu’un de pièces pour prendre l’autobus jeune ça comme un ours

quand je mange je tremblais je suis intéressé mais j’arrive avec mon

ami on a perdu mon billet d’autobus son portefeuille c’est comme ça

qu’on espère et le 250 débile et on est allé manger nos frais de chez

ma tante c’est un peu ça l’histoire un souvenir de jeunesse que ma

tante me rappeler en parlant de la côte des hirondelles et aussi je

vais attendre définitivement que la pandémie passe mais

définitivement je vais emmener les enfants à cause des hirondelles

parce que c’est une bonne but et c’est un endroit qui est rempli de

souvenirs pour moi sur ce je te remercie pour ton écoute je te dis à

demain et Beuuh Bye!

..
..


 

Écouter l'épisode sur Youtube


 
https://youtu.be/JGt8hhZf1dg