Deuxièmes épisodes de ma série sur le camping Terrasse Rougemont. Aujourd’hui,  je te parle du pit de sable adjacent où on passait la majeure partie de nos  étés!


Pour les notes complètes de l’épisode, les transcriptions ou pour me joindre: Camping Terrasse Rougemont (le pit de sable) ( https://santro.show/559 )

Transcription


 

il y a quelques jours à quelques semaines je te parlais du camping

terrasse Rougemont cette oasis de paradis où j’ai passé plusieurs étés

de ma jeunesse avec ma grand-mère

[Intro Xich-Vê Hô]

Aujourd’hui ben je continue sur ce sujet là parce que

j’ai reçu un commentaire de la valise Hatter Marc-André lol j’ai

grandi là moi aussi je veux d’autres épisodes Marc-André parle

camping terrasse Rougemont mais je te souhaite la bienvenue sur mon

podcast je te remercie pour la suggestion aujourd’hui tu me

motiver à faire un autre épisode sur le camping terrasse Rougemont

puis c’est drôle j’imagine que tu le sais pas mais j’ai un bord de l’eau et

toutes mes idées et j’ai plein d’idées de trucs que je veux parler du

camping terrasse Rougemont mais je voulais juste pas en faire une

série documentaire de 18 épisodes en ligne aujourd’hui je veux te

parler de cet endroit magnifique du camping terrasse Rougemont qui le

pit de sable en fait le pit de sable n’appartient même pas camping

terrasse Rougemont et que ça il y avait une clôture il y avait une

interdiction d’y aller sous peine d’avoir une amende pour

premièrement c’est drôle un propriétaire de camping qui donne

un amende comment comment tu veux faire appliquer la loi socialiste

un bon plan pour payer un amende je sais pas quoi donc en gros

comment se fait à camping terrasse Rougemont il y avait un plateau et

lorsque je te passe une journée des années quatre-vingt-dix ça se peut

que ça soit pas tout à fait comme ça mais quand tu rentrais c’est comme

une espèce de plateau avec trois chemins trois rues et des roulottes

chaque new d’ailleurs on était comme le terrain numéro 17 donc

on était au début ou au milieu de la 1re rue ensuite il y avait une colline

et en haut de la colline y avait une espèce de ovale avec des roulottes

lui aussi est en ligne il y avait le dépanneur le restaurant est au

bout il y avait une salle où ce qui avait les dents et le samedi soir on

écrit la salle Claude Pimparé premièrement ça c’est un épisode

complet sur savoir de où vient le nom Claude Pimparé quand les

propriétaire s’appelle Viau étrange de où provient ce nom-là et il y

avait un parc et appel par Kevin clôture pis ça semble un peu un

décor de cinéma ou si tu veux un jeu vidéo qui t’arrive un jeu vidéo

3D à la fin puis que tu peux plus passé puis que ça ça bug un peu à

peu près ça il y avait le parc LaSalle puis en arrière il y avait une espèce

de but de sable j’avais pas été travailler artificiellement pour pas

que tu vois le paysage il y avait une clôture et c’était interdiction d’aller

là bien sûr tu les débuts de six sept ans jouer toute la journée tout seul

puis tu avais dit pas aller là devine ce qu’on pense à nos journées au

pit de sable en gros on traversait la clôture on monte cette magnifique

but qui avait de l’air quasiment des articles il y avait du sable mais avec

des plantes qui ont poussé dans le sable des espèces d’arbustes

comme une espèce de mauvaises herbes qui ont juste comme grossi

à l’infini en tout cas c’est pas super beau garde des sceaux

température au mont table et quand on passait les buts en était

dans un autre monde c’était digne d’un film d’hélium ok c’est un pit de

sable en gros qui va pas tenir j’imagine à un contracteur qui lui

devait s’en servait pour creuser du sable pour faire la construction on a

besoin beaucoup de sentiments dans le béton quand tu fais des

routes donc je rien que le contracteur aller là il allait puiser

son sabre et repartait et c’était à se servait le terrain évidemment il

voulait pas d’excuse se blesser sur son terrain puis qu’il fasse

poursuivre par des parents donc avec l’interdiction d’y aller mais

quand on est arrivé là c’était de la liberté c’était comme c’était

quasiment lunaire comme paysage était tout des trous partout dans le

sable il y avait un gros trou qui était imperméable donc l’eau se

ramasser de danse avait fait un espèce de temps long et comme

couleur rouille c’est tellement tanné des morceaux de ça se peut bien

que le contracteur pitié pitié des morceaux de voler là-dedans on est

à Rougemont 1990 je me rappeler espèce d’état et nous jeunes ont

triper aller pêcher des Tatars dans secret dans l’espèce des temps de

boîte le vase la campagne pit de sable devine ce que ça attire tout

jeune les voisins les moins jeunes qui avait des belles et à l’époque

débarrasser des trois roues des motocross et 4 roues c’était plus ou

moins en mode pour nous des petits culs que on dit de famille

assez pauvre en collision avec qui je me tenais on était quand même des

biscuits à ces pauvres gens nos parents comme des vieux bazooka

on fait d’avoir des jeunes ou des gens faire du motocross c’est

comme un rêve inaccessible ou aller au super motocross c’était la

même chose aujourd’hui cet endroit qui était le pit de sable en

arrière qu’on avait comme pas le droit d’aller mais qu’on devait

passer la moitié de l’été là-bas et qui d’ailleurs j’aimerais aller voir sur

Google Maps pour le développement urbain tellement

rendu gros qui va avoir comme tout ça doit être tout entouré de tour à

condo 18 étages j’imagine que c’est toujours un peu de sable sur ce je

te remercie pour ton écoute à demain et Beuuuhhh Bye!

..
..


 

Écouter l'épisode sur Youtube


 
https://youtu.be/Jc0vMRFw37I