Descrition

Microphone dynamique VS condensateur pour le podcast

Suite à la suggestion de Gabriel de faire des capsules qui parleraient des différents équipements selon le budget. Comme le type d’équipement dépend de plusieurs facteurs et non seulement le budget, j’ai décidé de faire une série de capsules afin de survoler les principes de base afin que tu puisses prendre la meilleure décision possible pour l’achat de tes équipements.

Dans cette capsule on va voir quelle est la différence entre un micro dynamique et un micro à condensateur.

Pour avoir un survol plus complet des différents types de microphones: https://fr.wikipedia.org/wiki/Microphone

Transcription


 

Bonjour le groupe [inaudible] Balado,
mon nom est Francis Parent-Valiquette,

je suis l’animateur du SanTro Show
et aussi producteur de podcasts.

Dans cette chronique techno-balado, ces courtes
capsules vidéo dans lesquelles on parle de balado,

surtout de techniques pour améliorer votre balado.

Aujourd’hui, avant de commencer, j’aimerais
prendre le temps de remercier tout ceux qui

ont laissé un ‘like’ en commentaire sur la vidéo
de la semaine dernière, c’est vraiment apprécié.

D’ailleurs, j’aimerais précisément remercier
l’auditeur qui nous a demandé une question,

qui nous a demandé, qu’il aimerait qu’on
parle des équipements selon les budgets.

Donc, quels sont les bons
équipements selon le budget.

Et c’est de ça que nous allons parler aujourd’hui.

Mais avant de commencer, je t’invite à, si tu
as une question sur la vidéo d’aujourd’hui,

ou s’il y a un sujet que tu aimerais qu’on aborde,

de le laisser dans les commentaires, c’est ce
que l’on fera dans les prochaines semaines.

Au lieu de faire des vidéos qui
disent : « Si tu as un budget de 40$,

ça c’est un bon micro. Si tu as un budget de 100$,

ça c’est un bon micro. Si tu as un budget
de 1000$, c’est cela que ça te prend. »

Ce serait totalement inefficace, parce
que dans le choix de nos équipements,

il faut considérer plusieurs choses.

Premièrement, notre budget.

Deuxièmement, notre format de podcast : est-ce
que c’est du solo, est-ce que c’est de l’entrevue?

Troisièmement, notre environnement : est-ce
qu’on va enregistrer dans un studio, est-ce

qu’on a une pièce dédiée, est-ce qu’on va se
déplacer, est-ce qu’on va enregistrer à distance?

Donc, il y a tellement de facteurs qui vont faire

qu’un micro est plus adapté à
une personne qu’à une autre.

J’ai décidé plutôt de vous faire
une série de vidéos dans lesquelles

je vais vous expliquer les différents
concepts, des différents équipements.

Pour que vous puissiez avoir les
outils nécessaires afin de faire

le choix pour votre situation et vos besoins,

plutôt que de simplement vous dire : « J’ai
besoin de tel micro. J’ai tel budget. »

Bon, aujourd’hui on va commencer par faire
la différence entre des micros dynamiques et

micros condenseurs, condensateurs en français,
mais vous allez souvent lire ‘condenseur’.

Ce sont les deux gros types de micro utilisés
dans le podcast quand vous allez arriver

dans les magasins, dans les boutiques en
ligne, c’est souvent ces deux modèles là.

Je crois que la première des choses, c’est de
connaître la différence entre ces deux micros,

ça va vous aider à faire un choix plus
éclairé sur le choix de votre micro.

Commençons par le micro dynamique.

C’est le micro que je considère mécanique.

Allons voir sa construction pour commencer.

Comment le micro dynamique est construit?

C’est assez simple, c’est un
aimant fixe que l’on peut voir ici.

La flèche numéro quatre.

Avec une bobine de cuivre autour qui, elle,
est mobile et qui bouge avec le diaphragme.

Donc, quand l’onde sonore touche au diaphragme,
ça fait bouger la bobine par-dessus l’aimant.

En faisant cela, ça crée un courant par
induction et ce courant-là peut être ensuite

emmagasiné sur un média, que ce soit numérique
ou magnétique, afin de reproduire l’onde sonore.

C’est le principe de base du dynamique.

On va aller voir le micro condenseur,
ou en français : ‘condensateur’.

Celui-là, je le considère électronique,
pour la simple et bonne raison qu’il

doit y avoir un courant. Versus le micro
dynamique qui lui va toujours fonctionner.

Même s’il n’est pas branché,
il ne donne rien, on s’entend.

Mais il va toujours quand même chercher à
transformer l’onde sonore en signal électrique.

Même s’il n’est pas branché, le micro
condensateur, lui, a besoin d’une

source d’alimentation et a un léger circuit
électronique inclus pour faire sa modulation.

Donc, comment fonctionne-t-il?

C’est tout simplement avec l’onde
sonore qui frappe sur le diaphragme,

qui est en fait un espaceur entre…
je n’ai pas trouvé le terme français,

mais la plaque arrière, la « back plate ».

Elle va créer un condensateur.

Donc un condensateur électronique, c’est
un conducteur, un isolant, un conducteur.

Là, ce qu’on fait varier c’est la
distance entre les deux conducteurs,

qui va regénérer l’onde sonore
sous forme de signal électrique.

On voit ici qu’il y a une
résistance, mais en fait,

c’est un peu plus complexe que cela, il y
a souvent un circuit électronique complexe.

Allons-y avec la différence entre
le dynamique et le condensateur.

Bon, le micro dynamique, c’est un système, il
est beaucoup moins sensible par sa construction.

Ça prend beaucoup plus d’énergie faire
bouger la bobine par-dessus l’aimant pour

générer un courant, ce qui est un grand
avantage quand on enregistre de la voix,

parce que ça va éviter de
capter des sons ambiants.

Vu que ça lui prend plus d’énergie, ça
va nécessairement avoir besoin… ça

va éviter de capter des sons
qui ne sont non nécessaires.

C’est un micro qui est beaucoup plus tolérant.

Donc, si jamais il y a une explosion, j’exagère,

mais si la personne éclate de rire, briser
un micro dynamique c’est beaucoup plus dur.

La bobine va simplement aller s’accoter
dans le fond et ça va rester là.

Tandis que le micro condensateur, lui,
est moins résistant par sa construction,

parce que les deux plaques pourraient se
toucher et briser le circuit électronique.

C’est très utilisé dans les ‘live’,
tout ce qu’on voit : les humoristes,

les shows, tout ce qui est ‘live’.

C’est des micros solides et aussi,
généralement qui ont… comme c’est

plus difficile à faire bouger, ils ne vont
pas intercepter le bruit de la foule pour

le ré-entrer dans les enceintes sonores et ça
offre aussi un son beaucoup plus radiophonique.

Ça fait longtemps que c’est utilisé, le dynamique,
c’est pas mal le plus vieux principe des micros.

Donc, c’est vraiment le son que l’on reconnait
de la radio, qui donne une chaleur à la voix.

Le micro condensateur, c’est
un système électronique.

Il a besoin d’une alimentation, donc ça prend
une source de courant pour qu’il fonctionne,

ce qui n’est pas un problème généralement
parce qu’on a toujours du courant sur une

console ou sur un ordinateur ou peu importe.

D’ailleurs, si jamais vous voyez
sur les consoles Phantom ou 48V,

c’est à ça que ça sert, c’est pour
alimenter les micros condensateur.

Donc, c’est à ça que ce symbole-là sert, si
jamais vous vous posez la question. Si vous

avez un micro dynamique, n’allumez pas le
48V et si vous avez un micro condensateur,

vous avez besoin de l’allumer,
sinon vous n’entendrez rien.

C’est un micro qui est extrêmement sensible,

ça va capter tout les bruits : une mouche
qui [inaudible], c’en est fatigant.

C’est un micro qui est beaucoup moins tolérant.

Comme on disait, les plaques peuvent
se toucher entre elles et se briser

et le système électronique, lui, va, par
défaut injecter un petit peu de bruit.

Comme il y a un courant qui
passe dans le condensateur,

il va toujours créer un mini bruit
qui est difficile à percevoir.

Mais les ingénieurs audio, eux, vont
vraiment le voir et un des avantages,

c’est que ça offre un son naturel, donc,
je vais mettre en contexte les deux.

Dynamique, si tu fais un podcast, parlé,

audio, c’est généralement ce que tu voudrais avoir
parce que c’est beaucoup plus facile.

Il va capter beaucoup moins de bruit en arrière,
il va donner une belle voix beaucoup plus chaude.

C’est un micro avec lequel il est
facile d’avoir de bons résultats avec,

versus le micro condensateur, avec
lui c’est un peu plus difficile,

puisqu’il capte beaucoup de bruit,
ça prendrait des pièces traitées.

Je suis déjà allé dans les studios
de Cogeco, eux utilisent des micros

condensateurs dans leur studios, mais il doit
y avoir 100 000$ de « foam » et d’isolation.

C’est incroyable comment c’est isolé,
donc, pour eux, ça vaut la peine.

Condensateur, si tu veux faire un
podcast qui parle, je ne sais pas,

des oiseaux et que c’est important
pour toi de capter le son des oiseaux,

un micro condensateur va te permettre d’aller
chercher tout le côté naturel de ça, qui

va te permettre d’aller chercher
peut-être une certaine profondeur.

Il va aller chercher un son aussi qui est, comme
je disais, naturel, mais beaucoup plus près de la

réalité, qui ne sera pas transformée, donc ça
pourrait être de bonnes utilisations pour ça.

Mais, sincèrement, si tu fais de la voix,
j’ai une préférence pour le dynamique,

pour la facilité et la qualité sonore que tu
pourras y avoir de façon beaucoup plus facile.

Ceci termine la présentation entre le
micro dynamique et le micro condensateur,

j’espère sincèrement que
cela va t’aider à éclairer

tes choix quand tu vas voir sur les
magasins en ligne ou en personne.

Micro dynamique ou micro condensateur : savoir

lequel des deux qui s’adapte
mieux à ton type de podcast.

Sur ce, je te souhaite une super bonne semaine

et je t’invite à me laisser un
commentaire sous cette vidéo.


 

Inscris-toi à l'infolettre!

Sois avisé dès la sortie d'une nouvelle capsule de Techno Balado!

You have Successfully Subscribed!