Descrition

Dans la lignée de te donner l’information nécessaire afin de bien choisir tes équipements selon ton budget, aujourd’hui, je te parle de « pickup patterns » dans quelle trajectoire ton micro va-t-il capter les sons.

Transcription


 

Bonjour le groupe « En balado »!

Mon nom est Francis Parent-Valiquette.

Je suis l’animateur du « SanTro Show »
et aussi je suis producteur de podcast.

Aujourd’hui pendant cette capsule
« Techno Balado » qui sont ces courtes vidéos

dans lesquelles on parle de
balado, mais surtout de techniques

pour améliorer la qualité ou
l’expérience de ton balado.

Aujourd’hui, je veux continuer
sur la vague de trouver

le bon équipement pour le bon budget.

Mais avant de commencer,
je veux remercier tous ceux

qui ont pris la peine d’interagir
avec la publication un like, un coeur,

un bonhomme sourire, ceux
qui ont laissé un commentaire

et ceux qui sont venus me
parler, c’est vraiment apprécié.

Aussi, j’en profite pour te
dire que s’il y a des sujets,

des questions que tu aimerais qu’on aborde

ou des choses qui n’étaient
pas claires dans la vidéo.

Je t’invite à le laisser en commentaire,
ça va me faire plaisir de répondre

ou de te refaire une vidéo
« Techno Balado » pour être sûr

que tout soit bien assimilé.

Dans une vidéo précédente, j’ai fait
la distinction entre le micro dynamique

et le micro condensateur
et je t’ai expliqué dans quelle situation,

quel micro serait le mieux pour toi.

Aujourd’hui, je veux revenir un peu
là-dessus avec les « Pickup Patterns ».

Désolé, je n’ai pas vraiment trouvé
de signification de mot français

pour l’exprimer, le mieux j’ai
trouvé c’est « motifs de ramassage »

et je ne suis pas vraiment sûr
que ça soit très significatif.

Donc, allons-y!

Les « pickup patterns ».

Il y a deux gros modèles
de « patterns » dans le fond,

de « motifs de ramassage » qui
sont définis comme ceci :

Il y a l’omnidirectionnel qui
en fait prend tout partout

et c’est une grosse boule qui capte
partout et il y a le directionnel

que lui va aller chercher le son
selon un certain dessin,

une certaine trajectoire.

On va commencer par « l’Omni »,
c’est le plus facile.

En fait, on a un micro et
théoriquement il capte également

peu importe où je parle dedans.

Donc à distance égale, à force
égale, il devrait parler de façon,

il devrait capter de façon égale.

Donc ça, c’est l’omni.

C’est généralement bon pour capter,
pour faire des effets sonores

quand on veut, disons, capter,
je ne sais pas, je suis dans un train,

je veux capter tout le
bruit, je suis dans la forêt,

dans la forêt amazonienne,
je veux tout capter.

Pour le podcast, c’est rarement un bon choix.

Quoi que je voie des fois des gens
avec, peut-être un budget plus restreint

qui vont faire une entrevue ou
un panel avec plusieurs personnes

et qui vont mettre un micro-omnidirectionnel
au centre de la table.

Ça peut être très bon aussi
si tu veux enregistrer des réunions,

disons tu es au bureau, puis
tu fais enregistrer la réunion,

ça fait une très belle alternative,
tu mets ça au milieu de la table

et ça cape environ tout le monde.

Il faut quand même considérer que
ce n’est pas tout le monde qui parle

avec la même « loudness »
perçu, la même force perçue.

Donc, c’est sûr que si la personne parle
moins fort, plus loin et plus proche,

il va avoir une différence,
mais ça peut capter tout le son.

Ensuite, on tombe dans toutes les autres
« patterns » qui sont directionnels.

Le plus populaire, je dirais, et
le plus utilisé pour le podcast,

c’est le « Cardioid. »

« Cardio » vient du mot « Coeur »

En fait, si on regarde ici
le schéma, ça fait un coeur

et ça prend en avant du micro,
environ 120 degrés.

Ça rejette sur les côtés et en arrière.

Donc vraiment, pour capter de
la voix d’un environnement fixe,

on s’entend, ce n’est pas quelque
chose qu’on veut bouger nécessairement,

on veut essayer de rester
le plus près possible du micro.

Parce que si je parle sur le côté,

tu devrais m’entendre moins
[inaudible] frappant ma tête,

tu ne devrais à peu près pas
m’entendre, dans le fond,

tu entends la réverbération de mon micro.

C’est, mon micro est un
« pattern cardioid », évidemment.

Donc très bon choix pour le podcast,
maintenant il y a le « Hyper-Cardioid »,

qui rassemble au « Cardioid », mais
qui a comme une boule en arrière,

on voit un coeur peut-être un peu
moins défini avec une boule à arrière.

Et l’idée de ça, c’est que là,
maintenant, on a un « pattern »

peut-être à 110 degrés au lieu de 120 degrés.

Mais l’idée, c’est qu’il capte en arrière
pour reprendre le son et amplifié.

Très pratique pour
les gens qui ont une voix,

qui n’ont pas beaucoup d’intensité
perçue donc une voix basse.

C’est très pratique, parce que ça va
réamplifier naturellement par l’arrière.

Aussi, ça peut être pratique si on va
avoir une position plus loin du micro,

comme là présentement, je me trouve
déjà loin parce que quand j’enregistre,

je vais aller chercher l’effet de proximité.

Je me colle beaucoup sur le micro,
là présentement pour la caméra,

je recul, donc « l’hyper cardioid »
surtout disons, tu as une caméra,

ça peut être un très bon « pattern » pour
te reculer et bien capter quand même.

Maintenant, le bidirectionnel,
on le voit souvent sur des micro-USB,

pas de bon niveau, mais
[inaudible] d’entrée de gamme.

Il y a souvent des « patterns »,
je pense au Blue Yeti, au Samsung,

ils sont souvent comme
le choix du « pattern »

donc tu peux prendre comme omni,
bidirectionnel ou cardioid.

Donc le bidirectionnel en fait, c’est
un peu comme on peut voir deux boules.

L’idée de ça, c’est qu’il va
capter également de chaque côté,

mais moins sur les côtés.

Une entrevue à deux personnes?

Tu as juste un micro,
un bidirectionnel au centre,

ça peut être vraiment
une façon de le capter.

Aussi pour les effets stéréo, pour
aller chercher disons, du gauche droite,

ça peut être une bonne façon
d’aller le capter,

en sous-entendant que
le micro reste stéréo bien sûr.

Et pour terminer, il y a le micro
« Shot Gun », le « Pattern Shot Gun ».

En fait, il y a beaucoup d’autres « patterns ».

Ça, c’est pas mal les principaux.

Le « Shot Gun » généralement, s’est
utilisé dans les micros de cinéma.

C’est des longs micro, c’est comme
un tube, ça ressemble à un « Shot Gun »,

évidemment, et ça, c’est
vraiment, ça vaut chercher

un angle vraiment vraiment précis
là comme environ 30 degrés.

C’est généralement utilisé par les
professionnels avec des perches

ou un système fixe,
pour pas qu’on voie le micro,

comme je crois que les salles de nouvelles,
souvent le « Shot Gun » est en haut.

C’est vraiment vraiment pointu.

Ça permet très peu de mouvements,
mais ça prend un son très pointu

et on peut voir quand arrière aussi, il prend
par en arrière, donc ça amplifie le son.

Ça donne un très, très beau son,
mais c’est quand même un micro

qui est difficile dans le sens, surtout
avec un invité qui ne serait pas habitué,

qui se met à bouger,
on ne l’entendra plus.

Ceci termine la présentation
des principaux « pickup patterns »

pour les micros de podcast.

J’espère que ça va aider dans
ta réflexion et à déterminer

quel type d’équipement est bon pour
tes besoins et ton type de podcast.

Aussi, si jamais tu as manqué
des vidéos précédentes,

je vais les rendre disponibles
une semaine suite à leur diffusion

sur le groupe « En Balado »
à l’adresse suivante au

santro.show/techno

Sur ce, je te remercie pour ton écoute,

je t’invite à me laisser un
commentaire dans les notes en bas,

si c’est des questions,
des commentaires

ou d’autres sujets
tu veux qu’on parle

et je dis à la semaine prochaine.

❤️ par SousTitreur.com


 

Inscris-toi à l'infolettre!

Sois avisé dès la sortie d'une nouvelle capsule de Techno Balado!

You have Successfully Subscribed!